C’est une réflexion que j’entends souvent encore aujourd’hui chez mes clientes: “Ah si seulement je n’avais pas ce petit ventre / ces fesses  / ces bras / ces cuisses / cette taille / …. (cochez la case qui convient), alors je pourrais acheter une veste de créateur! Mais ah quoi bon dans mon état! Promis, dès que je serai bien, je reviens chez vous.” Devinez combien reviennent?

Hé bien oui, des dizaines d’années plus tard, je peux vous le garantir, vivre les yeux braqués vers un possible avenir n’aboutit qu’un à seul et même résultat: oublier de vivre le présent et d’en profiter.

Nous devons les traverser, ces années, et de préférence habillé(e), alors pourquoi pas le faire joliment? Pourquoi ne pas se mettre en valeur ? Vraiment? Tout de suite?

=> “Parce que j’ai  l’impression de ne pas le mériter”

Un petit fond de culpabilité judéo-chrétienne peut-être? D’où vient cette idée qu’il faut “mériter” d’avoir belle allure, d’être agréable à regarder, bref surtout mériter de SE plaire?

Comme le dit la pub “vous le valez bien”, non?

 

=>”Parce que je n’aime pas une partie de mon corps”

Enfiler le premier habit par défaut, le seul “truc” encore à sa taille qui reste dans le magasin le jour où on doit absolument remplacer l’ancien qui est tombé en miettes: c’est ça le meilleur  moyen pour souligner ce qui ne va pas. Par contre, prendre son temps pour choisir une forme adaptée à sa silhouette, dans une couleur qui nous illumine, voilà qui  permettra de mettre en lumière ses atouts et de mieux passer sous silence ce qui nous plaît moins.

=>”Parce que j’attends d’avoir perdu x kilos avant de m’acheter de nouveaux habits”

Soyons honnête un instant. Je me suis répété cela pendant plusieurs dizaines d’années sans jamais réellement les perdre (ou jamais assez). Mais comme je ne suis pas non plus sortie toute nue pendant ce temps, j’ai bien dû acheter des habits ….. qui ne mettaient pas en valeur. Or, quand on se sent bien dans sa peau et appréciée, il est plus facile d’accorder moins d’importance à la nourriture, et donc il est plus facile de perdre du poids (qui n’a pas constaté que lorsque l’on tombe amoureuse, on a l’appétit coupé?). Bref, c’est le serpent qui se mord la queue.

C’est au vêtement à s’adapter à notre corps et non l’inverse!

 

=>”Parce qu’avec les enfants, vous comprenez…”

Hé bien non, je ne comprends pas. J’ai plusieurs enfants, mais ma vie ne se résume pas à être mère. Je continue à être un individu à part entière qui a envie de se faire plaisir, de se présenter à son avantage et même de séduire (rentrer le soir pour retrouver son partenaire en vieux training déformé et le teint brouillé, ça vous ferait fantasmer vous?). Alors certes quand on des enfants -surtout en bas âge-, un travail et plein d’autres choses à faire, se pomponner n’est pas une priorité et c’est normal. Mais justement, moins on a de temps, plus les pièces doivent être judicieusement choisies pour que tout s’emboîte rapidement et soit fonctionnel sans pour autant faire négligé(e).

=>”Parce qu’à mon âge, on n’achète plus d’habits”

Si, si, je l’ai entendu, je vous assure! Plus j’avance en âge et plus je déteste cette phrase: je refuse l’idée que nous ayons une date de péremption (on n’est pas des yaourts!). Donc après tel âge (lequel d’ailleurs?), on serait condamné à porter en boucle toujours les mêmes habits -forcément désuets à force- et laisser les habits neufs aux plus jeunes? Et je ne parle même pas du corps qui change et donc de la nécessité d’adapter sa garde-robe à ces changements. A tous les âges de la vie, il est important de se mettre en valeur car cela contribue à maintenir une bonne estime de soi-même.

La bonne nouvelle, c’est que l’on peut apprendre ce qui nous correspond ou non.

J’ai déjà eu l’occasion de parler dans d’autres billets du travail de conseillère en image qui peut justement apporter le regard extérieur et bienveillant nécessaire à cet apprentissage, par exemple en présentant le travail de Magnifiqua  ou encore le travail de AM Style et Apparence.

Quant à moi, je parle de ce que je connais bien, c’est pourquoi je vous offre mon nouvel e-book “Comment bien choisir un tricot qui vous apporter élégance et confort – Spécial rondeurs”. Profitez-en, il vient de sortir, et c’est gratuit! Pour l’obtenir, cliquez sur ce lien ou sur l’image ci-dessous.

Comment bien choisir un tricot qui vous apporte élégance et confort - Spécial rondeursEt vous, êtes-vous plutôt du style à attendre le jour où…. pour choisir des vêtements qui vous mettent à votre avantage ou avez-vous franchi le pas?

1Pingbacks & Trackbacks on C’est le vêtement qui doit s’adapter au corps et non l’inverse

  1. […] Quand je serai parfaite…Vous connaissez l’histoire du type qui achète toujours son pain avant que le précédent ne soit fini (pour ne pas en manquer). Mais comme il ne faut pas gâcher, il mange d’abord le vieux pain avant d’attaquer le nouveau … qui entre temps est devenu ancien. Et ainsi il mange toute sa vie du pain rassis. C’est exactement la même logique. […]

C'est à vous!